Les solutions de répit

Vous assistez un proche dépendant et cette situation devient difficile à gérer. La mise en place de services à la personne, d’accueil temporaire ou de séjours de vacances aidant/aidé peuvent vous soulager.

Vous êtes concerné si :

  • Vous prenez soin d’un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap et vous vous sentez épuisé par la situation. Votre rôle d’aidant pèse sur votre vie privée ou professionnelle.
  • Vous avez besoin de vous absenter mais ne pouvez pas laisser la personne aidée seule à la maison.
  • Vous n’envisagez pas l’entrée en établissement de votre proche mais avez besoin de prendre du temps pour vous.

 

 

Plus de 80 % des personnes âgées souhaitent vieillir à leur domicile et l’aidant familial a un rôle primordial dans ce maintien à domicile. Mais la prise en charge d’une personne en perte d’autonomie ou en situation de handicap peut être très lourde. Trop souvent, l’aidant familial oublie de s’occuper de lui-même. Il s’épuise physiquement et psychologiquement.

Les solutions de répit permettent aux aidants de s’accorder un moment de repos, de sortir du quotidien afin de prendre soin de soi et de ne pas altérer la qualité de la relation avec l’aidé.

 

Il existe en effet différents moyens pour « souffler » et prendre du recul :

 

  • Mettre en place ou intensifier des services d’aide à domicile (aide aux repas, au lever, au coucher, au ménage, aux courses…) grâce à des aides financières et au crédit d’impôt.

 

  • Envisager une solution provisoire d’accueil en structure de la personne aidée à la journée (accueil de jour) ou sur plusieurs jours ou semaines (famille d’accueil, séjour temporaire en EHPAD).

 

  • Partir en vacances avec son proche par l’intermédiaire d’une association spécialisée, permettant à la personne dépendante ou en situation de handicap d’être prise en charge par des professionnels, par exemple et selon votre lieu d’habitation :

 

  1. l’Association VRF (Vacances Répit Familles), une solution qui associe un village de vacances et une structure médico-sociale ; ainsi l’aidant profitera d’activités et de moments de « liberté »
  2. L’association France Alzheimer pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et les proches aidants
  3. L’œuvre FALRET pour les familles et proches de personnes en souffrance psychique.
  4. L’association LOISIRS Pluriel pour les familles avec enfant en situation de handicap quelle que soit sa pathologie.

 

D’autres associations spécifiques peuvent proposer un accompagnement personnalisé ainsi que diverses solutions de répit.

Parce que l’aidant est indispensable pour la personne dépendante, il est nécessaire de vous ménager pour préserver votre équilibre de vie. Contactez un conseiller pour évoquer ensemble des solutions adaptées à votre situation et échanger sur leur mise en œuvre.