L’accueil familial

Apporter son aide à un proche âgée ou en situation de handicap nécessite parfois une implication au quotidien. Lorsque l’aidant doit s’absenter plusieurs jours (pour des raisons de santé, dans le cadre d’un déplacement professionnel, ou encore pour prendre un peu de vacances), l’accueil familial peut s’avérer une bonne alternative pour la prise en charge du proche aidé.

Vous êtes concerné si :

  • Vous apportez régulièrement votre aide à un proche et vous devez vous absenter.
  • Vous êtes aidant et vous avez besoin de quelques jours de repos.
  • Vous aimeriez que votre proche soit accueilli dans un cadre chaleureux et familial.

 

 

Véritable alternative au placement en établissement spécialisé, l’accueil familial consiste à héberger des personnes âgées ou handicapées au domicile même de l’accueillant.

L’accueillant familial peut être une personne seule ou un couple, propriétaire ou locataire de son logement.

 

L’accueillant assure l’hébergement de votre proche, ainsi que ses besoins quotidiens : nourriture, activités communes, ménage, blanchissage, voiturage… (à définir précisément avec l’accueillant).

 

L’accueil se fait selon vos besoins et peut ainsi être temporaire, permanent, à temps complet (jours et nuits), à temps partiel (seulement la journée par exemple), séquentiel (uniquement les week-ends).

 

Pour recourir à un accueil familial vous devrez sélectionner une famille agréée et ensuite établir un contrat d’accueil dont une copie devra être envoyée au Conseil Départemental.

Pour trouver des accueils familiaux vous pouvez vous adresser à votre Conseil Départemental, et également consulter le site de l’association FAMIDAC, qui propose une carte de France des accueillants familiaux.

 

Le coût de l’accueil est à fixer avec l’accueillant, dans la limite du cadre fixé par la règlementation.

 

Quelles sont les compétences de l’accueillant ?

 

L’accueillant familial ne dispose pas de diplôme particulier. Par contre, pour pouvoir accueillir des personnes âgées ou handicapées à son domicile, il doit obtenir un agrément délivré par le président du Conseil Départemental.

 

Cet agrément est obtenu sur dossier et après une ou plusieurs visites des services sociaux.

Ces visites permettent :

 

►   d’apprécier les motivations du candidat ;

►   de déterminer ses disponibilités ;

►   d’évaluer la capacité de communication et de dialogue de l’accueillant ;

►   d’évaluer la patience et la tolérance du candidat ;

►   de vérifier les connaissances du candidat en ce qui concerne son rôle et ses responsabilités (connaissance des règles juridiques qui régissent la profession, capacité à respecter les spécificités du mode de vie de chaque personne accueillie, capacité à observer la discrétion professionnelle…) ;

►   de vérifier que la santé du candidat n’est pas incompatible avec l’accueil de personnes âgées ou handicapées ;

►   de vérifier la conformité du logement, sa sécurité et son aménagement ;

►   etc…

 

Des contrôles de l’accueillant et de son logement peuvent être effectués de manière aléatoire. Et le Conseil Départemental procède également à un suivi médico-social des personnes accueillies.

Vous cherchez des solutions pour vous occuper de votre proche en votre absence ? Vous aimeriez en savoir plus sur l’accueil familial ou connaitre les autres possibilités qui s’offrent à vous ? Contactez un conseiller afin qu’il vous aide à trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Pour Approfondir