Ma mère souhaite entrer en maison de retraite mais a peu de moyens : comment faire ?

« Ma mère vit seule depuis le décès de mon père il y a 1 an. Bien qu’avec mes frères et sœurs nous venions l’aider régulièrement, elle ne peut plus vivre seule à son domicile. Elle est d’accord pour entrer en maison de retraite, le problème, c’est qu’elle a de faibles revenus. » Yves, 59 ans

Suite au décès de son père, Yves souhaite aider sa mère à intégrer une maison de retraite. Il s’interroge sur le montant qui sera à payer et sur les aides financières possibles.

 

 

En premier lieu, une fois la décision prise d’entrer en maison de retraite, il convient de bien se renseigner sur les établissements d’accueil localisés dans la région choisie.

 

Les prix pouvant être très variables d’une résidence-autonomie ou d’un EHPAD à l’autre, il reste nécessaire de comparer pour chacun les tarifs et les prestations proposées.

 

Concernant le mode de tarification, pour les résidences autonomie la redevance forfaitaire est mensuelle. Elle comprend a minima l’hébergement et les charges locatives (eau, chauffage, électricité…). Les services facultatifs tels que la restauration ou la blanchisserie font l’objet d’une facturation spécifique.

 

En résidence de retraite médicalisée ou EHPAD, tout est compris (hébergement, repas, blanchisserie, soins…).

 

Selon le type d’établissement choisi, différentes aides de l’Etat peuvent être sollicitées pour financer un hébergement spécialisé, via le Conseil Départemental ou la Caisse d’Allocations Familiales (APA, aide sociale à l’hébergement, APL …).

 

La famille proche d’une personne âgée peut être amenée à participer au financement de son séjour en maison de retraite au titre de l’obligation alimentaire, lorsque le proche aidé ne bénéficie pas des ressources suffisantes. Cette aide matérielle et/ou financière recouvre hébergement, nourriture, santé, mais aussi frais de dernière hospitalisation et frais funéraires.

 

Le montant de l’obligation alimentaire varie en fonction des ressources de l’entourage et des besoins de la personne concernée. Concernant l’hébergement en maison de retraite, c’est lorsque les personnes soumises à l’obligation alimentaire ne disposent pas de ressources suffisantes pour participer au règlement des frais qu’il est procédé à une demande d’aide sociale à l’hébergement.

Vous ou un de vos proches souhaitez déménager pour un hébergement plus adapté ? Vous cherchez des solutions financières pour cela et vous avez du mal à identifier les organismes qui peuvent vous aider ? Prenez contact avec un conseiller pour être accompagné dans votre projet.