Je suis hospitalisé à domicile, ma femme ne veut pas me laisser seul

« Je suis actuellement hospitalisé à notre domicile, et en dehors des soins, je suis seul à la maison. Je ne veux pas que ma femme mette son travail entre parenthèses, mais elle culpabilise de me laisser tout seul. Je sais qu’elle se fait du souci et que cela l’empêche de se concentrer sur son travail. Cette situation devient compliquée pour elle. » Bruno, 47 ans.

L’état de santé de Bruno a des répercussions sur l’organisation de sa famille et nécessite une adaptation de la vie professionnelle de son épouse. Il cherche des solutions pour faciliter son quotidien et permettre à cette dernière de retrouver de la sérénité au travail.

 

 

Le principe de l’hospitalisation à domicile est d’organiser, sous la coordination du médecin traitant, les interventions des différents professionnels de santé à domicile afin d’y délivrer des soins de type hospitalier. Toutefois la présence d’un proche à la maison est souvent exigée, notamment pour accueillir les différents intervenants, gérer les stocks de médicaments ou préparer les installations médicalisées.

 

Pour le proche aidant, à la contrainte organisationnelle liée à l’activité quotidienne s’ajoute une contrainte morale due à la responsabilité de la prise en charge d’une personne peu ou non autonome. Il est donc primordial de s’affranchir au maximum des contraintes pratiques pour ainsi se préserver.

 

En tant qu’aidant, vous pouvez parler de votre situation à votre employeur afin d’aménager votre organisation de travail.

 

Vous pourriez par exemple travailler quelques jours en télétravail afin de réduire vos temps de trajet. Vous pouvez aussi envisager de travailler à mi-temps pendant quelques mois, le temps que votre proche aille mieux.

 

Sachez également qu’il existe des congés spécifiques dans le cadre de votre situation pour vous permettre d’interrompre votre travail et ainsi de rester auprès de votre proche.

 

Vous pouvez aussi envisager de mettre en place une aide à domicile. Cette personne s’occuperait de votre proche quelques heures par semaine, et vous seriez moins soucieux.

 

Afin de faire le point sur votre situation, d’évaluer les aides possibles en tant qu’aidant, contactez un conseiller par mail ou par téléphone. Il pourra vous renseigner sur les dispositifs adéquats et vous communiquer les coordonnées des relais pertinents.

Reconnaître sa situation d’aidant ou d’aidé